Quel avenir pour La Nef sans agrément de l’ACPR

En 2020, le Crédit Coopératif cessait sa collaboration avec la Nef: le premier avait proposé pour l’assemblée générale un projet divergeant (qui revenait à un contrôle je crois) à celui des dirigeants de la Nef car il jugeait que la stratégie actuelle mettait la Nef en danger. Actuellement, la Nef est encore adossée au Crédit coopératif ce qui lui permet de profiter de l’agrément de ce dernier auprès de l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution de la Banque de France). N’ayant pas trouvé d’autre partenaire auquel s’adosser, la Nef est donc dans l’obligation de demander un agrément auprès de l’ACPR.

Que se passera-t-il si elle ne l’obtient pas? Lors de la dernière AG, la direction actuelle n’osait envisager cette éventualité. Une cessation d’activité? Un départ vers un autre pays comme la Belgique, ce qu’envisage Bernard Horenbeek (président du directoire)? Une absorption ou un adossement/contrôle forcé? Espérons que la seule banque éthique et transparente française puisse continuer son activité et son développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.