Archives de catégorie : Matériel

Écouteurs à conduction osseuse Shokz OpenRun: avis mitigé

Pour:

  • Ils tiennent bien en place.
  • On reste plus conscient de son environnement quand on court.
  • L’autonomie est bonne (pour le moment, mon téléphone a péché avant les écouteurs).
  • Légers.
  • Le câble de rechargement avec d’un côté un connecteur USB A et de l’autre un petit connecteur aimanté est pratique car il vient se loger correctement automatiquement, ce qui est de bonne augure pour sa durée de vie.

Contre:

  • La qualité sonore n’est vraiment pas terrible, mes écouteurs de base de téléphone Samsung donnent une meilleur impression.
  • Comme tous autres écouteurs, ils sont interdits à vélo ou au volant (en France) sous peine de verbalisation.
  • Comme les oreilles ne sont pas bouchées (c’est le but), ce n’est pas isolant, les sons extérieurs (ex: la foule et les trains à quai dans une gare) masquent rapidement le son.
  • Avec son arceau tour-de-cou, impossible de l’utiliser couché en position normale. Mais on peut orienter l’arceau vers le eau, voire le faire passer sur ou sous le menton (n’ouvrez pas la bouche!).
  • Le qualité du son du micro est vraiment médiocre (j’ai abandonné de faire des réunions téléphoniques avec).
  • Quand la batterie déclinera (je parie sur 4 ans max), les écouteurs ne seront plus qu’un déchet électronique.
  • Rapport qualité-prix assez faible, donc.
  • Fabriqué en Chine (régime autoritaire) par une société chinoise

Odroid ou Raspeberry Pi 4? Raspeberry (si vous le trouvez)

Mon vieux Odroid X2 (un mini-ordi ARM de 9×9.5cm) de 2013 vient de tomber en panne. Pour le remplacer, je vois 3 options: un Raspberry Pi 4, un Odroid M1 ou un Odroid N2+. Je vais prendre le Raspberry (à la fin de la pénurie), parce que par le passé mon Odroid a fini par ne plus être supporté et je ne pouvais plus mettre à jour le système à jour, ce qui me laissait avec des vulnérabilités de sécurité et des vieux logiciels très durs à mettre à jour si eux et leurs dépendances ne sont pas déjà préparés par quelqu’un.

  • Pour le Rasberry:
    • Une meilleur pérennité des logiciels et une plus grande communauté. Certains Odroid (pas encore le M1, et on ne sait pas quand) sont supportés par le projet Armbian (outil pour créer des distribs Debian et Ubuntu pour divers mini-ordis), mais je ne sais pas ce qu’il en sera dans 5-7 ans.
    • Sa puce est bien mieux supportée. En octobre 2022, le GPU de l’Odroid n’est supporté par Ubuntu qu’en version 2020.04, pas en 2022.04 (en développement).
    • Wi-Fi intégré.
    • Un plus grand choix de matériels.
  • Pour le Odroid M1:
    • Il est disponible. Selon Ars Technica (octobre 2022), le Raspberry Pi 4 ne sera pas disponible en masse avant des mois.
    • Il a de base un connecteur NMVe et un SATA. On peut fixer un SSD SATA sur la carte avec un support vendu séparément (10€, pas dispo en France), mais cela ne rentrera pas dans le boîtier métallique officiel.
    • Il paraît qu’il chauffe moins.
  • À égalité:
    • si le Rasperry ne supporte que des SSD via un adaptateur USB, cela revient au même prix qu’un M1 avec un boîtier Argon One M2 qui accepte un SSD M2.
    • le Raspberry est plus rapide que le M1 de l’ordre de 25% (sauf pour la crypto AES, beaucoup plus rapide sur le M1).
  • Pour le Odroid N2+: 2 fois plus rapide.
  • Contre le N2+: stockage eMMC (une puce bien plus chère qu’un SSD, mais beaucoup plus petite) et SD, ou bien par USB 3.