Archives de catégorie : Informatique et technologie

Site mobile NextInpact: comment sauver le mot de passe avec Firefox Android

Le gestionnaire de mot de passe n’est pas déclenché quand on se connecte au site mobile de NextInpact avec Firefox pour Android, ce qui est peu pratique.

Pour palier cela, on peut se connecter à son compte par la page https://compte.nextinpact.com/ pour laquelle le gestionnaire fonctionne. Ensuite, on peut retourner au site mobile sur lequel on est identifié.

(pourquoi cela ne fonctionne pas? parce que le site valide le formulaire de login avec un bouton classique et un appel Ajax plutôt qu’une validation de formulaire HTML classique; le gestionnaire de Firefox n’enregistre les mots de passes que lors de la soumission d’un formulaire)

Firefox pour Android: les mots de passe n’étaient pas enregistrés

Je croyais que l’enregistrement des mots de passes était cassé dans Firefox pour Android. Après investigation, il s’avère que j’avais un jour choisi « ne pas enregistrer » pour ce site. Pour le réinitialiser, cliquer sur la planète/le cadenas à gauche de l’URL du site et choisir « Modifier param. de site ». Ensuite, cocher le réglage ignorant la sauvegarde des identifiants et cliquer sur « Effacer ». À la prochaine connexion, Firefox devrait vous demander si vous voulez sauver vos identifiants.

Firefox: quand le mot-clef de recherche ne cherche plus

Dans Firefox, on associer un mot-clé à un champ de recherche d’un site web, ce qui permet par la suite d’utiliser ce mot-clé dans la barre d’URL pour lancer rapidement une recherche. Après le bug des mots-clefs par sauvés, en voilà un autre: parfois l’utilisation du mot-clef ne recherche plus. Supprimer le marque-page et le recréer a pour moi résolu le problème. Supprimer le mot-clef du marque-page n’avait rien résolu.

Dailymotion contre la navigation web

Sur Dailymotion, impossible de faire un « clic bouton du milieu » pour ouvrir une vidéo dans un onglet: ça la charge dans la fenêtre courante, ce qui fait que:

  • on ne peut pas ouvrir rapidement plusieurs liens dans plusieurs onglets comme sur n’importe quel site web normal
  • pour retourner à la liste des vidéos, il faut faire un clic-milieu sur le bouton de navigation arrière (et se taper à nouveau l’auto-lecture de la page précédente)

Encore une magnifique idée qui aurait mieux fait de rester au placard. Entre ça et l’auto-lecture, ça me donne envie d’éviter Dailymotion.

OVH, modem Thomson TG784n, IPv6 + HTTPS = KO, solution

Depuis quelques temps mes connexions HTTPS en IPv6 fonctionnaient mal (voir plus du tout vers de l’hébergement OVH, quelle ironie). Cause: ce magnifique modem (hem hem) avait un bug de QoS (je n’ai pas les détails) pouvant être résolu en se connectant en telnet sur le modem et en entrant la commande suivante:

label modify name=AF41 tosmarking=disabled

Qui peut être annulée avec:

label modify name=AF41 tosmarking=enabled

Merci à la personne qui me l’a donnée sur la mailing list OVH.

Bizarrement le problème ne se manifestait pas sur une Ubuntu 13.10 et 14.04, alors j’avais entrepris de comparer le trafic avec Wireshark. J’aurais pu encore chercher longtemps dans cette direction…

Coup bas: Google bannit Adnauseam de Chrome, sans fondement

Adnauseam est une extension pour navigateurs (dont Chrome) qui clique automatiquement sur les pubs des pages web afin de rendre ces publicités non-rentables (si les annonceurs payent pour que les gens voient les pubs et que les statistiques des vues sont noyées par de clics bidons, alors il devient très difficile d’évaluer l’efficacité des pubs) et diminuer l’intérêt du profilage des visiteurs. Elle peut aussi cacher les pubs et bloquer le contenu malveillant.

Google vient de bannir de son Web Store (qui propose des extensions pour Chrome) cette extension. Motif? L’extension violerait les conditions d’utilisation du Web Store en n’ayant pas un unique but (ce que l’équipe d’Adnauseam réfute). Une raison fallacieuse qui vise à protéger à protéger ses intérêts financiers. Pire, ils la désactivent et empêchent son installation manuelle.

Google est adepte de ce genre de coups bas. Dans les premières qui me viennent en tête: comment ils forcent la main à l’utilisateur sous Android pour qu’il collecte des données de géolocalisation, leur lutte pour empêcher les utilisateurs qu’ils soient root sur Android ou pour empêcher les constructeurs de téléphones d’avoir des modèles basés sur des forks d’Android (comme la version d’Amazon).

Et ça marche: la plupart des gens utilisent la recherche Google, ont un compte Gmail et un téléphone Android. Mettre trop de pouvoir dans les même mains ne figure rien de bon. Mais l’inertie humaine fait que ça n’est pas prêt de changer.

Wallabag: super projet, mais pas du tout prêt

Wallabag est une application web (et des extensions/programmes pour navigateur/téléphone) pour mettre de côté des pages web à lire plus tard. Il se veut une alternative libre à Pocket (donc le service est propriétaire).

J’utilise la version 1 de Wallabag jusqu’à présent avec plus ou moins de joie (l’ergonomie est moyenne). La version 2 est une grande déception, car grosso-modo je n’ai pas réussi à l’installer (dans un temps raisonnable):

  • J’ai dû bidouiller un fichier pour le faire marcher sur une machine ARM.
  • J’ai dû modifier un autre fichier pour une raison obscure.
  • Seule l’installation à la racine d’un domaine (ou sous-domaine) est supportée, toute tentative d’installation dans un sous-répertoire a échoué (et je n’ai pas envie de passer du temps à déboguer).
  • Pourquoi une application PHP a besoin de Node.js? Et pourquoi pas des servlets Java tant qu’à faire? Ça doit restreindre fortement son public (adios les hébergements mutualisés).

Pour que cette application sorte du cercle des super-geeks développeurs qui ont du temps à déboguer, il faudrait que l’installation se fasse aussi simplement que de nombre de web apps à succès (WordPress, Piwik…).

Je suis bien conscient qu’une telle application ne s’écrit pas toute seule (mais bien par de valeureux contributeurs offrant leur temps), mais je crois que la priorité, avant les fonctionnalités facultatives, est quand même que les gens puissent l’installer.

(pour être juste, je continue moi-même à laisser traîner un bug important dans mes extensions Firefox: leurs réglages sont souvent perdus, le problème venant du SDK de Firefox et que j’attendais sagement qu’il soit corrigé, ce qui n’arrive pas et apparemment ne sera pas corrigé)

Google, Android: manœuvres louches pour forcer l’utilisation de leur service de positionnement

Voila un fonctionnement qui m’agace depuis des années. À chaque fois que j’active le GPS sur mon téléphone, Android me demande si je veux utiliser le système de positionnement rapide de Google, basé sur les antennes téléphoniques et les points d’accès Wi-Fi. Avec celui-ci le téléphone envoie à Google ces infos qui fournit en retour une position approximative. Qui sait ce qui fait Google avec ses informations… (une idée: des pubs ciblées)

android-location-consent

Auparavant, il était possible d’accepter pour toujours, mais pas de refuser définitivement. Avec mon dernier téléphone, c’est pire: si j’accepte une seule fois (ce que j’ai fini par faire l’autre jour, on finit toujours par choisir le mauvais bouton par erreur), il n’est plus possible de revenir simplement en arrière!

  • Une fois le GPS activé, on peut configurer le téléphone pour qu’il n’utilise que le GPS… jusqu’à la prochaine activation de la localisation où il utilisera à nouveau les services Google.
  • Il n’y a rien dans l’interface de configuration du téléphone permettant de retrouver la configuration d’origine. Pour le faire, il faut aller dans le gestionnaire d’application, trouver « service Google Play » dans la catégorie « Tout » et effacer ses données.

Bref, Google met en œuvre beaucoup d’énergie pour s’imposer ses intérêts (autre exemple: la recherche Google ne fonctionne pas à travers Tor, alors qu’il y a des moyens simples d’éviter les abus permis par l’anonymat). Ceux qui ne rentrent pas dans le rang se voient opposé un parcours du combattant. Business is business.

Firefox: quand les mots-clés de recherche ne sont plus sauvés

Dans Firefox, on associer un mot-clé à un champ de recherche d’un site web, ce qui permet par la suite d’utiliser ce mot-clé dans la barre d’URL pour lancer rapidement une recherche. Il m’est arrivé de ne plus pouvoir sauver/modifier des mots-clés. Pour le réparé, j’ai procédé de la sorte:

  • J’ai fermé Firefox
  • J’ai ouvert le fichier « places.sqlite » situé dans mon profil Firefox avec un éditeur de fichier SQLite (par exemple, l’extension Firefox « Gestionnaire SQLite », à exécuter depuis un autre profil Firefox!).
  • Dans la table « moz_keywords » j’ai supprimé les enregistrements dont la valeur « keyword » correspondaient aux mots-clés que je n’arrivais pas à sauver.
  • J’ai sauver ce fichire SQLite et j’ai redémarré Firefox

Piwik: résolu « MySQL server has gone away » (erreur 2006)

L’affichage de la page d’administration et de réglages de l’utilisateur de Piwik échouaient avec l’erreur 2006 (« MySQL server has gone away »), alors que je pouvais accéder sans problème aux rapports. J’ai pu résoudre ce problème comme ceci:

  • J’ai remplaçé ses fichiers d’installation par une nouvelle version copie (téléchargée depuis piwik.org).
  • En accédant ma page Piwik, j’ai été accueilli par un assistant d’installation dans lequel je n’ai eu qu’à rentrer les infos de mon serveur de DB et dire que je voulais réutiliser les tables existantes.

Après cela, la page d’admin était de retour (il y a une toute petite chance que ça soit une coïncidence).

La page officielle propose de modifier des paramètres de MySQL, ce qui ne m’est pas possible à ma connaissance avec mon hébergement mutualisé.