Kubuntu 16.04 à 17.04: mise à jour laborieuse

Danger, La mise à jour de Kubuntu 16.04 à 17.04 peut échouer, ça a été le cas pour moi. Voila les tâches que j’ai eu à faire.

Au redémarrage, plus d’interface graphique et plus de réseau. Comme la résolution ne semblait pas évidente (les logs n’étaient pas parlants, et il se pouvait que des composants systèmes importants aient changé), je suis parti sur une réinstallation (en gardant mon /home). Stratégie:

  • formater les partitions /boot et /tmp
  • créer de nouvelles partitions / et /var en gardant les anciennes de côté (pour migrer les données)
  • garder /home et autres partitions de stockage.

Une fois la réinstallation faite, plusieurs mauvaises surprises:

  • Anki ne fonctionne plus en version .deb (il lui faut PyQt4 QtWebKit qui a disparu). Je me suis donc rabattu sur la distribution statique du site d’Anki.
  • Il faut remettre en place l’entrée du japonais. Pour faire marcher à nouveau ibus, j’ai du supprimer le répertoire « ~/.cache/ibus », sans quoi le daemon ibus ne démarrait pas. J’utilisais avant ibus et anthy, et suivre mes procédures précédentes n’a pas marché. J’ai donc utilise UIM/anthy à la place, après une mise en place laborieuse et avec un comportement peu ergonomique et bugué pour le moment. Par exemple:
    • le basculement français/japonais se fait par programme (comme sous Windows), beurk.
    • dans les programmes GTK (comme firefox ou vscode), la boîte de suggestion n’apparaît pas.
  • Le couple (non-maintenus) lastfmsubmitd/Amarok2LibreFM (qui permettent de stocker mes stats de musique) doivent être bidouillés à nouveau.
  • J’ai du refaire mes barres d’outils KDE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.