Recette de l’okonomiyaki

L’okonomiyaki est une sorte d’omelette/crêpe japonaise au chou, dont voilà une recette possible.

On peut lire parfois que l’okonomiyaki est la pizza japonaise. En terme de popularité, c’est sûrement vrai. En tant que fan absolu de pizza (ah, le génie italien en action!), je dois dire que c’est plutôt proche d’une omelette.

Son nom signifie grosso-modo “ce que vous voulez – grillé”. Donc, sur une base commune, on peut mettre les ingrédients qu’on veut.

Pour une personne, il vous faut comme base:

  • 100g de farine, avec en partie de la fécule si vous voulez
  • 100ml d’eau
  • 1 œuf
  • 1 cuillère à café de dashi
  • un peu de sel
  • un mug de choux chinois ou de choux blanc (j’ai essayé une fois avec du choux vert, une expérience douloureuse, l’odeur est forte), ou même du choux fleur (précuit! j’ai essayé et c’est pas mal quand il n’y a pas d’autre chou dispo)
  • de la sauce okonomi (sauce de la marque Bulldog par exemple)
  • une poêle de bonne taille
  • un peu de graisse pour la poêle

Vous pouvez ajouter:

  • une cuillère à café de sucre (je n’ai pas vraiment senti la différence)
  • de la viande, de la crevette ou du poisson, que vous aurez cuit précédemment
  • du tofu ferme
  • du cheddar (j’adore le cheddar), du fromage bleu (pas très japonais)
  • du Katsuobushi, des lamelles de bonite séchée à ajouter avant de manger, qui bougent dessus l’okonomiyaki
  • ce que vous voulez!

Donc voila les étapes

  • Mettez la farine dans un saladier avec le dashi (et éventuellement le sucre) et mélangez
  • Faire un puits, rajouter l’eau dedans et mélanger, le tout progressivement. À mis chemin, mettre l’œuf, le battre et continuer à mélanger. C’est ma technique anti-grumeau. La pâte ne doit pas être trop liquide. Je dirais à mi-chemin entre une pâte à crêpe et une pâte à gâteau
  • Par ailleurs, couper le chou en morceaux plutôt fins, lavez le, ne laissez pas trop d’eau dessus
  • Mettez la poêle à chauffer à feu vif
  • Mélangez la pâte, le choux, et tous les ingrédients (sauf le katsuobushi et la sauce okonomi, ils se mettent à la fin dessus!).
  • Graissez la poêle pour que ça ne colle pas (pas la peine d’en mettre des tonnes, ce n’est pas une friture!).
  • Versez le tout dans la poêle pour former une galette d’environ 2-3cm d’épaisseur et de 25cm de diamètre à vue de nez
  • Au bout de quelques secondes agitez un peu la poêle pour ne pas que l’okonomiyaki ne colle. Quand la face du dessus commence à ne plus trop être liquide, vous pouvez retourner l’okonomiyaki, et agiter un peu la poêle pour que ça ne colle pas.
  • Quand la deuxième face commence à être cuite, vous pouvez baisser un peu le feu, histoire que ça ne crame pas. Laissez jusqu’à ce que l’intérieur soit cuit. J’ai l’impression que si je couvre la poêle, mon okonomiyaki reste trop molle à l’intérieur.
  • Au moment de service, vous pouvez mettre de la sauce okonomi dessus et mettre le katsuobushi
  • Une fois le plat prêt, je passe un coup d’essuie-tout sur la poêle pour enlever la graisse et la lave rapidement. Je gagne du temps (la graisse froide est récalcitrante) et allonge sa durée de vie.

Encore quelques conseils divers:

  • Si la pâte est trop liquide, elle va couler dans tous les sens dans la poêle, alors que les ingrédients vont rester au centre
  • Si il y a trop de garniture, il n’y aura pas assez de pâte pour maintenir la cohérence votre galette
  • Si vous doublez les ingrédients pour faire deux okonomiyakis, vous aurez du mal à avoir une bonne proportion pâte-garniture dans chacune des galettes

L’okonomiyaki c’est trop bon, c’est pire qu’une drogue!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.