Linux: mon système de sauvegarde

Nos données sont précieuses! De nos jours, beaucoup de choses deviennent numériques. Un disque dur en panne, et vous perdez d’un coup toutes vos photos, et tous les souvenirs qu’elles vous rappellent! Utilisateurs de Linux, je vous présente la solution que j’ai sélectionné: backupninja

Tout le monde sait qu’il faut faire des sauvegardes, mais personne ne le fait. Comme pour les alarmes et le cambriolage (venez pas chez moi, je n’ai rien de précieux). Jusqu’au jour où la catastrophe arrive (je parle d’expérience, et heureusement ce jour là j’ai pu après de nombreuses heures de lutte récupérer mes données, miracle).

Premier point: il ne faut pas sauver sur le même ordinateur. Si par exemple il se prend la foudre, tout est perdu! Les supports de stockage possibles sont:

  • un lecteur de bande magnétique
  • des DVD
  • un disque dur externe

Il parait que le lecteur de bandes est le meilleur support et que la durée de vie des bandes est excellente. Comme je n’en ai pas, j’ai laissé tomber. Les DVD coûtent cher et ont une capacité limitée. Pas pratique, on laisse tomber. Reste le disque dur. Alors il parait que c’est le moins fiable, sûrement à raison. Mais j’ai quand même choisi celui-là.

J’ai choisi le programme backupninja. Je ne sais pas si il y a mieux, ou beaucoup mieux, mais celui-là me convient. Ce programme peut, à partir d’une configuration commune utiliser plusieurs moteurs de sauvegarde. Je l’utilise pour configurer rdiff-backup. Celui-ci permet:

  • d’avoir à tout moment accès une image de la dernière sauvegarde, dans un répertoire
  • de stocker des sauvegardes incrémentales, c’est à dire qu’il ne va stocker que la différence entre deux sauvegardes, et non-pas tous les fichiers à chaque fois, ce qui le rend plus rapide et économe en espace disque

J’effectue une sauvegarde quotidienne sur un disque dans un boîtier USB. J’allume celui-ci lorsque je démarre mon ordinateur la première fois de la journée (c’est maintenant un reflex). Chaque week-end, je fais une autre sauvegarde sur un autre disque sur USB, que je stocke dans mon placard.

Pour ma sauvegarde quotidienne, j’utilise la procédure standard: j’ai un fichier de configuration /etc/backup.d/90.rdiff que voici:

when = everyday at 02

[source] type = local keep = 30D include = /home/fab include = /etc include = /boot/lvm_def include = /boot/grub include = /mnt/storage/musique/Emusic include = /mnt/storage/musique/Magnatune exclude = /home/fab/.local/share/Trash exclude = /home/fab/.Trash exclude = /home/fab/.thumbnails exclude = /home/fab/tmp exclude = /home/fab/.mozilla/firefox/*/Cache exclude = /home/fab/.pan/data/Free exclude = /home/fab/data exclude = /home/fab/programs exclude = /home/fab/.azureus/tmp exclude = /home/fab/.azureus ###################################################### ## destination section ## (where the files are copied to) [dest] type = local directory = /media/backup_daily/ninja_fab

Un script cron que voici lance la sauvegarde tous les jours.

#!/bin/bash if [ -d /media/backup_daily/ninja_fab ] then     /usr/sbin/backupninja -d -n else     echo "Erreur" | mail -s "Disque dur USB pas monté" fab

Si le disque n’est pas monté, alors je reçois un mail. Dans ce cas, je dois faire la sauvegarde à la main avec la commande suivante (qu’on peut mettre dans un alias bash):

sudo /etc/cron.daily/backupninja

La sauvegarde hebdomadaire utilise elle un fichier de config dans le répertoire root. Je lance la configuration manuellement comme ceci:

sudo /usr/sbin/backupninja --run /root/backup/95.rdiff

Voila voila. L’idéal serait de sauver parfois mes données comme mes photos sur DVD (éventuellement avec un mot de passe) que je confierais à une connaissance. À faire… donc sans doute jamais 🙂 N’oubliez pas, faites des sauvegardes! Vive la République, vive la France!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.