Mediapart, mode de résiliation toujours… opaque

Il y a quelques années, j’avais écarté le choix d’un abonnement à Mediapart car la résiliation se faisait par courrier simple. Le temps passe et j’ai à nouveau songé à m’abonner (c’est un des rares organes de presse indépendants), et… la procédure n’est guère meilleure. Les conditions générales de vente indiquent:

« Pour résilier un abonnement individuel : la procédure est indiquée en ligne. Elle est accessible, en mode connecté, sur le site dans l’espace « Mon Compte » > « Abonnement ». »

Je n’ai pas envie de m’abonner pour découvrir quelle est cette procédure. Faut-il envoyer un parchemin de résiliation par pigeon voyageur? Doit-on venir dans leurs locaux à dos de chameau pour leur présenter une demande sur tablette de pierre? Apparemment il serait possible de le faire par téléphone, mais je n’ai pas envie d’une procédure du millénaire précédent. Dommage pour eux, dommage pour moi.

Wallabag: super projet, mais pas du tout prêt

Wallabag est une application web (et des extensions/programmes pour navigateur/téléphone) pour mettre de côté des pages web à lire plus tard. Il se veut une alternative libre à Pocket (donc le service est propriétaire).

J’utilise la version 1 de Wallabag jusqu’à présent avec plus ou moins de joie (l’ergonomie est moyenne). La version 2 est une grande déception, car grosso-modo je n’ai pas réussi à l’installer (dans un temps raisonnable):

  • J’ai dû bidouiller un fichier pour le faire marcher sur une machine ARM.
  • J’ai dû modifier un autre fichier pour une raison obscure.
  • Seule l’installation à la racine d’un domaine (ou sous-domaine) est supportée, toute tentative d’installation dans un sous-répertoire a échoué (et je n’ai pas envie de passer du temps à déboguer).
  • Pourquoi une application PHP a besoin de Node.js? Et pourquoi pas des servlets Java tant qu’à faire? Ça doit restreindre fortement son public (adios les hébergements mutualisés).

Pour que cette application sorte du cercle des super-geeks développeurs qui ont du temps à déboguer, il faudrait que l’installation se fasse aussi simplement que de nombre de web apps à succès (WordPress, Piwik…).

Je suis bien conscient qu’une telle application ne s’écrit pas toute seule (mais bien par de valeureux contributeurs offrant leur temps), mais je crois que la priorité, avant les fonctionnalités facultatives, est quand même que les gens puissent l’installer.

(pour être juste, je continue moi-même à laisser traîner un bug important dans mes extensions Firefox: leurs réglages sont souvent perdus, le problème venant du SDK de Firefox et que j’attendais sagement qu’il soit corrigé, ce qui n’arrive pas et apparemment ne sera pas corrigé)

Google, Android: manœuvres louches pour forcer l’utilisation de leur service de positionnement

Voila un fonctionnement qui m’agace depuis des années. À chaque fois que j’active le GPS sur mon téléphone, Android me demande si je veux utiliser le système de positionnement rapide de Google, basé sur les antennes téléphoniques et les points d’accès Wi-Fi. Avec celui-ci le téléphone envoie à Google ces infos qui fournit en retour une position approximative. Qui sait ce qui fait Google avec ses informations… (une idée: des pubs ciblées)

android-location-consent

Auparavant, il était possible d’accepter pour toujours, mais pas de refuser définitivement. Avec mon dernier téléphone, c’est pire: si j’accepte une seule fois (ce que j’ai fini par faire l’autre jour, on finit toujours par choisir le mauvais bouton par erreur), il n’est plus possible de revenir simplement en arrière!

  • Une fois le GPS activé, on peut configurer le téléphone pour qu’il n’utilise que le GPS… jusqu’à la prochaine activation de la localisation où il utilisera à nouveau les services Google.
  • Il n’y a rien dans l’interface de configuration du téléphone permettant de retrouver la configuration d’origine. Pour le faire, il faut aller dans le gestionnaire d’application, trouver « service Google Play » dans la catégorie « Tout » et effacer ses données.

Bref, Google met en œuvre beaucoup d’énergie pour s’imposer ses intérêts (autre exemple: la recherche Google ne fonctionne pas à travers Tor, alors qu’il y a des moyens simples d’éviter les abus permis par l’anonymat). Ceux qui ne rentrent pas dans le rang se voient opposé un parcours du combattant. Business is business.

Collecte pour Raphaël Halet, lanceur d’alerte

En regardant Envoyé Spécial hier, j’ai appris l’existence de Raphaël Halet, le second lanceur d’alerte de LuxLeaks (qui révélé les accords très avantageux négocié par le cabinet PricewaterhouseCoopers auprès du fisc Luxembourgeois pour le compte de multinationales).

J’ai appris la possibilité pour tout un chacun d’aider financièrement cet homme (oserais-je dire « ce héros ») qui a subi la machine à broyer que peut mettre en place ce genre de puissantes sociétés, sans aucun support de l’État (dont les représentants se sont ensuite gargarisés de l’aspect inacceptable d’accords fiscaux). Dans l’ère pré-Internet, il aurait (avec ses proches) sûrement subi son sort tristement dans son coin, mais avec l’avènement des facilités de dons/payements, la campagne de soutien citoyenne sera à coup sûr un succès (surtout après le reportage).

Il est également possible d’aider Antoine Deltour (autre héros) le premier lanceur d’alertes de LuxLeaks.

Et avant de faire un don, vérifiez bien qu’il ne s’agit pas de sites frauduleux (j’ai trouvé les liens en cherchant sur DuckDuckGo pour ma part, mais ai vérifié qu’ils étaient bien référencés par des sources fiables comme par des journaux).

Les intermédiaires des spams téléphoniques (arnaque au numéro surtaxé)

Je reçois comme beaucoup de gens des spams téléphoniques avec une voix enregistrée m’invitant à rappeler un numéro surtaxé pour une raison fallacieuse (ah, le fameux colis qui aurait du mal à être livré…). Je les signale alors sur le site www.33700.fr.

Je n’avais pas remarqué que l’on pouvait identifier sur le site www.infosva.org l’éditeur de ces numéros surtaxés. J’ai regardé pour quelques numéros que j’ai signalé, et un petit nombre est édité par la société « Viva multimedia SARL », rue de Wattignies à Paris. Cette société propose des solutions de micro-payement, et certains escrocs font appel à leurs services pour mettre en place leur arnaque. Je me demande qui sont les personnes cachées dernières ces derniers: des prêtes-noms planqués à l’étranger?

Firefox: quand les mots-clés de recherche ne sont plus sauvés

Dans Firefox, on associer un mot-clé à un champ de recherche d’un site web, ce qui permet par la suite d’utiliser ce mot-clé dans la barre d’URL pour lancer rapidement une recherche. Il m’est arrivé de ne plus pouvoir sauver/modifier des mots-clés. Pour le réparé, j’ai procédé de la sorte:

  • J’ai fermé Firefox
  • J’ai ouvert le fichier « places.sqlite » situé dans mon profil Firefox avec un éditeur de fichier SQLite (par exemple, l’extension Firefox « Gestionnaire SQLite », à exécuter depuis un autre profil Firefox!).
  • Dans la table « moz_keywords » j’ai supprimé les enregistrements dont la valeur « keyword » correspondaient aux mots-clés que je n’arrivais pas à sauver.
  • J’ai sauver ce fichire SQLite et j’ai redémarré Firefox

Piwik: résolu « MySQL server has gone away » (erreur 2006)

L’affichage de la page d’administration et de réglages de l’utilisateur de Piwik échouaient avec l’erreur 2006 (« MySQL server has gone away »), alors que je pouvais accéder sans problème aux rapports. J’ai pu résoudre ce problème comme ceci:

  • J’ai remplaçé ses fichiers d’installation par une nouvelle version copie (téléchargée depuis piwik.org).
  • En accédant ma page Piwik, j’ai été accueilli par un assistant d’installation dans lequel je n’ai eu qu’à rentrer les infos de mon serveur de DB et dire que je voulais réutiliser les tables existantes.

Après cela, la page d’admin était de retour (il y a une toute petite chance que ça soit une coïncidence).

La page officielle propose de modifier des paramètres de MySQL, ce qui ne m’est pas possible à ma connaissance avec mon hébergement mutualisé.

Pourquoi l’altitude du GPS semble fausse sur Android

Bizarrement, plusieurs de mes programmes Android (SatStat, Firefox) rapportent une altitude fausse (50m de plus). Par contre GPS Test retourne une altitude qui me semble plus correcte. Je supputait que cette différence était due au fait que le calcul était fait par les programmes (d’après les données GPS brutes). En fait, l’API Android fournit l’altitude, mais celle-ci est relative au système géodésique WGS 84 qui est différent du niveau moyen de la mer. Une conversion est donc requise, ce que fait GPS Test. Information sur Stackoverflow.